Suivez moi sur
  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon

3158 miles en 15 jours et 18 heures

17/02/2019

Escale aux Canaries

28/01/2019

Une histoire de Banjo cassé

20/01/2019

Une traversée Méditéranéenne mouvementée

17/01/2019

Bonne Année 2019 à tous!

01/01/2019

Bonne Année 2018!

14/01/2018

1/4
Please reload

17/02/2019

Nous voilà bien arrivés à Saint Martin, après presque 16 jours de mers et bien des péripéties ! Et oui, une fois de plus les avaries et divers petits soucis ont rythmés notre traversée de l’océan Atlantique… mais heureusement la pêche fut bonne!

Peu après notre départ venté de Tenerife (pointe de vitesse du bateau à 14,4 nœuds quand même !) nous pêchions un beau thon germon de 23 kilos ! Mathieu qui en temps normal vit à Tahiti nous a régalé avec diverses recettes tahitiennes : poisson crus, tartare, mi-cuit, etc. Nous avons ensuite continué la pêche et avons dégusté 3 dorades coryphènes et 4 thazard, bref un beau « tableau de chasse » !


Du côté des avaries nous avons aussi été malheureusement assez bien lotis… dès le départ de Tenerife, nous avions un souci d’enrouleur de grand-voile (réglé en 2 heures...on partait bien...), puis ce fut au tour du pilote automatique de montrer des faiblesses assez rapidement, puis une déchirure dans le génois (non réparable en mer...) près du Cap Vert,...

28/01/2019

Après un peu plus de 3 jours de mer et un peu plus de 700 miles nautiques, nous sommes arrivés presque sans encombres aux Canaries, sur l’île de Tenerife, dans la ville de Santa Cruz.


Je dis presque sans encombres car nous avons eu une petite frayeur dès notre départ de Tanger puisque nous avons accroché un casier de pêcheurs qui s’est fort heureusement accroché qu’à la quille du bateau et ne s’est donc pas emmêlés à notre hélice… plus de peur que de mal donc ! Mathieu a quand même du enfiler sa combi, son masque et ses palmes pour aller couper le bout et les bouées coincées au bateau. On a donc rapidement repris notre route vers le sud ouest, sous voile dans un vent d’une quinzaine de nœuds.
Durant les 2 premiers jours nous avons « régaté » avec un ancien voilier de la Volvo Ocean Race, Ericsson 1. Même si il est un peu plus court que nous, c’est un voilier sensé être bien plus rapide que nous. Nous sommes quand même parvenus à le contenir pendant presque 48h ! Puis ils se sont échappés...

20/01/2019

Nous étions à peine partis de Gibraltar que nous commencions déjà à avoir des soucis mécaniques sur notre moteur (au bout d’un quart d’heure)… Heureusement, un léger vent de 10-15 nœuds nous permettait d’avancer correctement sous voiles et de nous maintenir à l’écart des cargos dans le rail de Gibraltar et de tracer notre route à l’ouest puis au sud ouest.
Le moteur n’était plus correctement alimenté en carburant car des crasses avaient dans un premier temps bloqués les filtres (aussitôt changés) mais la crasse avait aussi bloqués d’autres endroits de l’arrivée du carburant au moteur. Et au cours de cette première nuit, Zac, Yuri et Jean qui ont passé toute la nuit dans la salle des machines sont tombés sur une pièce défectueuse au niveau de la pompe à injection : une visse Banjo qui s’était cassée… ! Impossible de redémarrer le moteur dans ces conditions… Dans l’intervalle le vent était complètement tombé et nous étions quasi à l’arrêt pendant plusieurs heure au sud de la sortie du rai...

17/01/2019

Nous voici à Gibraltar depuis Mardi soir, et nous sommes déjà sur le départ. Nous devrions larguer les amarres ce soir en direction des Canaries.


Après un départ nocturne et calme d’Antibes, nous avons assez rapidement touché du vent soutenu entre la côte d’Azur et les Baléares (jusqu’à 35noeuds). Nous sommes donc assez rapidement arrivés près des Baléares (avec des pointes de vitesses honorables à plus de 13 nœuds !), puis le vent est tombé et s’est orienté à l’ouest (donc en plein dans le nez…), nous avons donc poursuivi au moteur dans une houle traverse très désagréable. Mon estomac a mal apprécié ces balancements et j’étais un peu malade durant 24h durant lesquelles j’ai vomi un certains nombres de fois… Ça me rappelait un peu mes longues périodes de mal de mer sur Fleur de Lampaul. Heureusement, le mal de mer ne s’est pas éternisé.
Pour trouver des eaux un peu plus calmes nous avons prolongé notre route vers le sud et avons longé les côtes Algériennes, sans trop nous approcher pour...

01/01/2019

Je constate que les news se sont faites de plus en plus rares sur mon blog, et que la dernière news remonte à un an… ! 

Disons que l’année 2018 a été agitée et que la rédaction de ce blog n’a pas vraiment été dans mes priorités…

Après un an et demi à Abu Dhabi je suis rentré en France au début du mois de Juillet. Je suis malheureusement rentré seul car Kim a décroché un post-doc de 2 ans à l’Université de New South Wales à Sydney. Elle est donc partie directement vers Sydney depuis Abu Dhabi. Je ne voulais pas retourner vivre en Australie car cela fait maintenant plusieurs années que j’avais cette envie de revenir en France. Revenir plus proche de ma famille et des amis, et vivre dans une culture que j’aime et dans laquelle je me sens bien. Je crois que je me suis un peu fatigué de vivre à l’étranger depuis 2005… J’ai aussi eu envie de rentrer pour changer de carrière et m’orienter vers le milieu de la voile. Brefs, beaucoup de chamboulements qui ne sont malheureusement pas compatibles a...

14/01/2018

Ce début de nouvelle année me fait réaliser que je n'ai pas vraiment pris le temps de maintenir le flux de news constant en 2017 et que je tâcherai de faire un peu mieux en 2018 ;)

Nous somme pour l'instant encore aux Emirats Arabes Unis, à Abu Dhabi exactement.

Depuis les dernières news, Kim est arrivée à bon port. Elle a trouvée du travail à l’Université Zayed (ou je bosse aussi), elle y enseigne la biologie aux élèves de Licence. Le campus étant séparé (hommes - femmes), elle n'a que des étudiantes.

J'ai ré-investit dans un vélo de route, mais mes trajets se limitent à faire des tours de pistes du circuit de Formule 1 (juste à coté de la maison). Faire du vélo sur la route ici serait quasi suicidaire vu la façon dont les gens conduisent... donc ce n'est pas ici que j’irai bosser en vélo...de toute façon le temps est vraiment trop chaud une grande partie de l’année... par contre, nous n'avons toujours pas investi dans une voiture, nous avons opté pour une location longue durée vu l...

23/04/2017

Bonjour à tous,

Me voilà aux Emirats Arabes Unis, à Abu Dhabi plus exactement, depuis maintenant 2 mois! Le temps passe si vite!

Comme voilà, la page Hawaïenne est tournée. Ce fut une bonne et belle expérience, mais je crois que je n'irai plus re-travailler aux USA ;) A l'heure ou Trump commence à taquiner la Corée du Nord, il était de toute façon temps de quitter cette grande base militaire américaine qu'est Hawaii.

Mon ami mexicain David Abrego et ancien collègue de thèse d'Australie, m'a donc offert un post-doc de 3 ans en restauration des récifs coralliens à la Zayed University. David est donc mon chef, ce qui est fort plaisant car en plus d’être un très bon ami, j'ai déjà beaucoup travailler avec David en Australie et sais que nous fonctionnons très bien ensemble.

A mon arrivée, l'Université ma payé 10 jours d’hôtel, dans un superbe hôtel proche du centre ville d'Abu Dhabi. J'ai donc profité de leur somptueux petit dej' et cafés pendant cette période. Puis, David et sa femme Emily m'o...

24/03/2017

Quelle longue absence... encore une fois... j'ai donc passé plus de trois mois en Polynésie française pour finir l'année 2016.

Ces 3 mois furent assez intenses en travail car les conditions de travail n’étaient pas de plus faciles sur place, mais c'est ainsi que l'on continue à apprendre encore plus.

J'ai eu la chance de vivre à Moorea pendant 3 mois, et collaborer avec des scientifiques du CRIOBE de Moorea. L'expérience était vraiment sympa, et c'était une nouvelle expérience de travailler dans un milieu francophone. A renouveler j'espère dans le futur ;)

J'ai donc passé 3 mois a travailler en reproduction des coraux, et à construire des aquarium et des systèmes d'élevage de larves de coraux.

Les pontes se sont enchaînées et nous sommes parvenus a élever plusieurs milliers de bébés coraux, malgré des nombreux problèmes de qualité de l'eau... 

En dehors du travail, j'ai passé beaucoup de temps avec Hervé et Estelle, qui m'ont rendu la vie beaucoup plus sympathique et agréable durant ces 3 m...

08/09/2016

Encore une longue période sans nouvelles... et il faut dire que j'ai pas vraiment chaumé ces derniers mois...

La grande nouvelle fut le mariage de mon ami Pierre avec Lauriane, à la mairie de Landéda, comme Kim et moi il y a quelques mois de cela!

Cela m'a permis de passer un peu de temps en Bretagne pour voir la famille et les amis, et participer à un chantier rénovation (pose de lambris) de roulotte à Plouescat.

Voici donc quelques photos de cette étape bretonne:

Après 2 semaines passées en France, malheureusement sans Kim (qui avait du rester à Hawaii travailler...), je rentrais à Hawaii pour une (trop) courte semaine, pour ensuite repartir pour 2 semaines en Floride pour la ponte des coraux dans les Florida keys. La première semaine nous étions à Fort Pierce dans une des stations de recherche du Smithsonian (mon employeur). Ma chef organisait une formation pour apprendre à d'autres chercheurs les techniques de crypréservation des coraux. La deuxième semaines, nous descendions un peu pl...

13/07/2016

Et bien... les dernières news ne sont pas toutes récentes... faut croire que mon emploi du temps est bien rempli!

En effet, début Juin, suite à la nouvelle Lune, l'une des espèces de coraux que nous étudions a pondu (espèce: Montipora capitata). Nous avons donc collecté les gamètes puis élevé les larves de coraux, pour ensuite les établir sur un substrat. En ce début du mois de Juillet, ces mêmes coraux ont encore pondu et j'élève de nouveau des larves.

Le but est maintenant de maintenir ces coraux juvéniles en vie, et ce n'est pas vraiment une mince affaire car ces petits animaux ne sont pas si facile à faire pousser qu'on le pense...

Pour l'instant je suis le fier père d'environ 8000 bébés coraux (établis sur 300 petits substrats rond).

Voici donc quelques photos de moi au travail, et de mes petits coraux.

L'autre événement du dernier mois a été la visite de nombreux amis: Mathieu S de Brest, Kathy C mon ancienne coloc' de Townsville (qui vit à Perth maintenant) et son fiancé Aidan, David...

Please reload